Archives par mot-clé : virtuel

Galerie web – Janvier 2016 – [ID]

En cette nouvelle année, nous débutons une fraiche mouture de Galeries Web en nous posant la question de l’identité : transposée au numérique, garde-t-elle son intégrité ? Ou alors évolue-t-elle, en gagnant ou effaçant des données ? Peut-être aussi est-elle liée au support qui nous propose de la créer, peut-être se transforme-t-elle totalement… Les artistes sélectionnés explorent les paramètres de cette pratique devenue presque quotidienne, celle de la création d’identités parallèles dans le monde virtuel.

hold it

Hold It, de Endam Nihan est une installation qui diffuse trois vidéos en boucle, dont les contenus sont des performances/portraits reproduisant les clichés féminins véhiculés par les banques d’images en ligne. La bande son, séparée des images, consiste en une série à la fois perturbante et infinie d’ordres et de comptes à rebours, délivrée par une équipe de voix masculines.


 

in our image

Quelle histoire racontent nos avatars ? Quels désirs, quelles aspirations, quels échappatoires se cachent derrière ces images ? C’est la question que pose Robbie Cooper au travers d’Alter Ego, une sélection de diptyques rassemblant joueurs de jeux vidéos et leurs avatars respectifs.


 

ArtAvatar2

Art Avatar, de Pia MYrvoLD, est une installation qui prend la forme de 4 interfaces interactives, et invite le public à co-créer avec l’artiste leur sculpture virtuelle, leur avatar, à interagir avec lui : une expérience entre l’espace réel et virtuel.


 

the others

The Others, par Eva and Franco Mattes, est une série constituée de 10000 photos, volées dans les ordinateurs hackés d’une usine Tchèque ayant fait faillite. C’est une collection regroupant images commissionnée, prises par les anciens employés, des souvenirs personnels…
L’installation rappelle que même si nous sommes de plus en plus sensibles à la préservation de notre vie privée, notre curiosité face à l’intimité d’autrui semble infinie.


 

yougotseppukoo

Mais toute intrusion est encore évitable, du moins l’était du temps où le site www.seppukoo.com, du  duo d’artistes italiens Les Liens Invisibles, était en ligne. Ce site internet proposait en effet de commettre son suicide virtuel.
A l’image des samouraïs japonais qui préféraient mourir dans l’honneur que de vivre dans la honte, seppukoo.com enjoins à tuer sa vie virtuelle (ses données) plutôt que de la laisser aux mains des plateformes sans scrupules qui la détiennent.
Seppukuo propose aussi de détourner le principe de réseau social en en devenant un lui-même (il propose un classement où les suicidés qui auront influencé le plus de monde à faire de même seront en haut du tableau).

« You are more than a virtual identity »