Archives de catégorie : Edito

Editos thématiques, édito de la FDZ, NewsLetter

Chroniques

Ce qui est agréable avec la langue française, c’est qu’il y a des mots qui ont plusieurs significations différentes. Ce sont des mots polysémiques. Un très joli mot. Le mot chronique est de ceux-là. Outre le fait qu’il soit polysémique, ce qui est déjà formidable, les deux sens de ce mot sont parfaitement adaptés à ce que ZINC vous propose. En effet, années après années se succèdent des activités chroniques, qui reviennent donc régulièrement, et des chroniques au sens journalistique, qui posent un regard sur ce qui est en tain de se passer et sur l’actualité.
Ce deuxième trimestre 2016 n’échappe pas à la règle. Et c’est un magnifique programme qu’on est très heureux de vous offrir. Ateliers à la Friche la Belle de Mai et ailleurs, Nice to Meet You, Galerie Web, Entrez Libres, Résidences, restitution publique… Et avec nos réseaux sociaux qui se déploient pour toujours mieux vous informer, le blog pour documenter et la Clique Numérique sur Radio Grenouille pour se cultiver ensemble, le lien entre nous n’a jamais été aussi fort.
Et puis et puis, en juin débute « Chroniques », un temps fort arts et cultures numériques entre Aix et Marseille, ponctué d’expositions, de soirées, d’ate- liers, de rencontres publiques, de médiations… Pendant quatre mois, avec nos compagnons de Seconde Nature et de nombreux partenaires, nous vous invitons dans un tourbillon artistique et créatif.

Pour en savoir plus, suivez-nous.Céline Berthoumieux

Edito extrait de la Feuille de ZINC AVR-JUIN 2016

 

La vérité est ailleurs, oui mais où ?

Le numéro du mois de mars 2016 de « la Clique Numérique », l’émission de radio que ZINC propose sur Radio Grenouille chaque mois, est consacrée aux « complots, rumeurs, légendes ». Edifiant.
En préambule de cet édito ; pas besoin d’avoir fait de grandes études de psycho, pour savoir que face à une situation donnée deux individus ne voient jamais la même chose. Partant de là, on peut se dire si on est autre, le réel ou la vérité est autre aussi. Ça serait tellement merveilleux si on pouvait s’en tenir à ça ; à la question de l’altérité.
Continuer la lecture de La vérité est ailleurs, oui mais où ?

La bienveillance

Le mois dernier, il était question ici dans cet édito, d’un amaigrissement généralisé de la pensée et de son expression. De la représentation médiatique de ce qui se dit, s’échange, de plus en plus sans substance, et qui, petit à petit nous empêche d’accepter ce qui n’est pas nous. A tel point qu’on a même entendu récemment qu’ “il ne fallait pas comprendre, car cela reviendrait à pardonner”. Ah bon ? Continuer la lecture de La bienveillance

ÉLÉMENTS DE LANGAGE

Avez-vous remarqué, dans la société du spectacle dans laquelle nous vivons comme est advenue l’ère des « Eléments de Langage ». Cette invention des conseillers en communication dans le milieu politique, qui a pour utilité d’éviter que les gens, nous, ne réfléchissions trop.

Tout n’est plus qu’anecdote, nom, catégorisation ; « fiche S » « les Français », « sur Internet »…

Il faut faire simple. Simplifier jusqu’à l’extrême. Faire disparaitre la chair, devenir de plus en plus maigre de la pensée. Après le corps, l’anorexie de l’esprit. Après avoir séparé celui qui produit de ce qu’il produit, on sépare la pensée de ce qui va l’exprimer, la rendre entendable.

D’ailleurs, quand on œuvre dans le champ de la création contemporaine ou des cultures numériques souvent on entend régulièrement ; « on comprend rien à ce que vous faites », de préférence de manière un peu outrée. Comme si la compréhension de ce à quoi on est confronté était un pré-requis, et ne devait nécessiter aucun effort ! Comme si prendre le temps de comprendre, réfléchir, se questionner pour appréhender était superflu, voir humiliant.

Se faire un peu mal pour comprendre ? Mais vous n’y pensez pas ! Continuer la lecture de ÉLÉMENTS DE LANGAGE

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage

Les mois de septembre et d’octobre ont ce goût particulier ; c’est la rentrée. Qu’ils aient une odeur de cartable neuf ou pas, c’est en tout cas une petite renaissance à chaque fois.

Recommencer une année, fut-elle scolaire, c’est cette possibilité de se rebooter. Recommencer, mais en mieux. Car, dans ce plaisir du recommencement, n’oublions pas le processus, tout empirique, d’essai/erreur qui nous est cher. Il n’y a pas de solution miracle, instantanée. Inlassablement, passionnément, avec bonheur, testons des hypothèses de fabrication. Procédons par petites touches, afin de pouvoir réajuster constamment : construire et déconstruire, composer, façonner,… dans un jeu perpétuel de détournement et de réappropriation qui permette d’imaginer et de réinventer le monde.

Comme disait ma grand-mère : « Faire et défaire, c’est toujours travailler ! ». Et à défaut du farniente, de la sieste, de la grasse matinée,… nous vous donnons rendez-vous en novembre pour un week-end « Made in Friche » dédié aux arts et cultures numériques que nous vous concoctons depuis plusieurs mois et dont vous nous direz des nouvelles. On est très impatients de vous y retrouver.

Bonne rentrée à tous.

L’équipe de ZINC

On est à l’Est ! – Edito du mois de mai 2015

Avez vous remarqué à quel point lorsqu’il ne s’agit pas de Paris, les média emploient avec une facilité déconcertante le mot “province” pour qualifier le reste du territoire national. La province est donc ce territoire symbolique, cette formule qui permet à la “vraie France “, celle qui vit et travaille dans quelques arrondissements parisiens de bien faire la différence entre « eux » et « les autres ».

Récemment nous nous sommes rendus à Strasbourg, pour un déplacement esto-estien, afin d’assister à l’inauguration du Shadok. Outre le plaisir de partager ce moment spécial avec l’équipe du lieu, nous y accompagnions Chimères Orchestra une création de Reso-nance Numérique, nos camarades artistes co-parents du LFO. Le Shadok est un lieu dédié aux cultures numériques, qui par l’intelligence et l’ambition de son projet deviendra, prenons les paris, le vaisseau amiral de ce courant en France.

Mais revenons à nos Chimères. Cette installation sonore est la première création issue du LFO. Nous avions posé l’hypothèse dès les prémices de ce fablab situé dans la Friche la Belle de Mai, d’en faire un lieu de transmission ET de création. Cela s’avère à ce point réussi que cela nous ferait presque rougir !

Un plaisir d’autant plus intense qu’à l’occasion de cette ouverture nous retrouvâmes nos camarades d’Ososphère, qui savent mieux que personne investir des espaces industriels désaffectés avec leur festival, et ainsi envisager de nouveaux usages. Et puisque c’est de la France de l’Est dont nous parlons, il faut rajouter que ce fût aussi l’occasion d’assister à une performance d’AADN les Lyonnais. Nous sommes retrouvés à Strasbourg mais la ligne Lyon / Marseille tourne à plein régime et avec nos pairs d’AADN, Crossed Lab, le Théâtre des Ateliers, RVBN … Nous tricotons sans cesse co-production, co-programmation, collaborations.

Au-delà de l’anecdote, soulignons, martelons, que, à l’heure où la culture ne s’entend qu’en termes alarmistes, des opérateurs sur le territoire national, beaucoup issu du secteur des arts et cultures numérique, mais pas que, sont à un moment de maturité leur permettant de produire des réponses justes et fortes aux besoins culturels et citoyens contemporains. Que leurs valeurs, leurs savoirs, leurs modes de travail partagés et parfois, leurs divergences acceptées, les dégagent de l’irrépressible spirale de la concurrence. Et ainsi consacrer toute leur énergie à construire, comprendre et proposer.

Alors, en ce qui nous concerne, on est à l’Est, certes, mais on est surtout pas à l’ouest.

Céline Berthoumieux et l’équipe de ZINC.

Il est parfois impossible de donner un sens à ce qui arrive ; une pensée pour Pierre-Vladimir Lobadowsky.

Lettre ouverte à …

MADAME LA MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION,

Vous venez de prendre vos fonctions et en parcourant la presse sur Internet il semblerait que le « défi » qui est le vôtre, le « virage » à prendre pour la culture, est celui du « numérique ».
En apprenant votre nomination le monde des arts, des cultures et de la médiation numériques a tendu l’oreille et ouvert les yeux. Continuer la lecture de Lettre ouverte à …

Ouverture du festival EM 15 à Montréal : on y était !

Une quinzaine d’heures de vol dans les jambes et quelques heures de décalage horaire n’auront pas eu raison de la petite poignée – d’heureux – français que nous sommes, envoyés dans la belle province pour un événement qui dès son ouverture hier a donné le ton de son excellence.

IMG_3951

Continuer la lecture de Ouverture du festival EM 15 à Montréal : on y était !