Retour sur : Numérikids création collective 3D

Entre mars et avril, les Numérikids sont venus au Transistor pour 4 ateliers dédiés à la création d’un environnement en 3D, du virtuel à la maquette. Il s’est agi d’apprendre les étapes de conception et de réalisation d’un objet 3D grâce à des outils de modélisation (Sculptris3DSlash) comme de captation (123D Catch). Retour sur les ateliers pensés et animés par Iris Martin et Sébastien Le Gall.

Untitled-1
Création d’une créature virtuelle modélisée en 3D

Au Transistor, fabriquer soi-même implique souvent de faire des allers retours entre réel et virtuel. Un des ateliers a donc consisté à détourner le jeu vidéo Minecraft – bien connu des Numérikids – pour construire de manière collaborative un décor ayant comme base les fameux cubes qui composent le monde de ce jeu. Dans un périmètre bien délimité, ils ont eu pour consigne de modéliser un petit territoire ; ce dernier a trouvé ensuite  une existence palpable en prenant forme sous la buse de l’imprimante 3D.

Untitled-1
La dernière séance, dont la fin était dédiée à la restitution des ateliers

Pendant la troisième séance, chaque Numérikid s’est donc attelé à la modélisation de monuments et au façonnage du terrain. Le jeu n’a  pas perdu sa fonction ludique et divertissante, il en a simplement revêtu une autre, celle d’être un outil de création. Cette double casquette a favorisé une initiation simple à la création 3D, que l’on pense souvent liée à connaissance pointue de logiciels complexes. Ainsi, tout en étant en réseau et en équipe, ils ont pu travailler ensemble pour construire et scénariser tout un monde.

Untitled-2
Le jeu conserve la carte du monde sous forme de données, qu’il est possible d’exporter dans des logiciels de modélisation 3D (3Dsmax, Blender…)

Grâce aux intervenants, les Numérikids ont pu voir leur monde se façonner sous leurs yeux à l’aide de  l’imprimante 3D. Cette dernière a réceptionné les données du jeu lui-même. L’accent a donc été mis les possibilités offertes par le jeu au-delà du divertissement, et sur le traitement logiciel de données. Il peut en effet s’avérer ardu selon l’approche des outils.

Untitled-3
Le rendu en 3D, à échelle réduite, du petit monde des Numérikids

Lors de la dernière séance, nous avons reçu les parents pour une restitution de la session ; les Numérikds eux-mêmes ont pu montrer et expliquer la méthode de fabrication des objets, avec la fierté de voir leurs créations virtuelles s’affranchir des écrans pour se tenir au creux de leurs mains.