Satelliten

Galerie web – Novembre 2015 – MACHINES

Une nouvelle thématique qui fait écho à l’événement Made In Friche, organisé par Zinc. Pendant trois jours, les 20, 21 et 22 novembre prochains, la Friche de la Belle de Mai accueille des œuvres et des artistes qui interrogent l’art au travers du mécanique et du numérique.

C’est donc l’occasion de vous parler d’art et de machines au travers d’une petite sélection d’œuvres faite par le Transistor. La galerie du mois de novembre vous propose de découvrir comment la mobilisation de la machine donne un accès à des interactions, des données ou même des capacités non atteignables en temps normal. Mais au même moment elle crée du lien avec l’humain, tentant de l’améliorer, le reproduire ou simplement communiquer.

Cette dichotomie de la machine, à la fois très lointaine de nous dans ses capacités de calcul et d’exécution, et aussi très proche de son créateur, est un témoin de la diversité des démarches dans laquelle les artistes l’inscrivent au fil de leurs œuvres.

ça vous regarde
ça vous regarde

“ ça vous regarde ” est une production d’Omproduck qui prend la forme d’une structure animée, mi robot mi marionnette, mue par un programme de simulation comportementale. Entre tentatives de communiquer et réactions aléatoires, “ça vous regarde” est un objet de technologies comme de surprise, qui improvise et intrigue.

Wahha GoGo
Wahha GoGo

WahhaGoGo tente à sa façon de communiquer avec nous, en reproduisant au travers de divers dispositif le rire humain. On écoute la machine grimer ce son censé être le propre de l’Homme et cela nous étonne… voire effraie.

Third Hand
Third Hand

C’est le corps cette fois ci qui est aux commandes avec Third Hand. L’œuvre prend la forme d’un exosquelette qui reproduit la main droite de l’artiste. Cette main supplémentaire n’est pas à voir comme une prothèse mais plutôt comme un membre supplémentaire qui augmente le corps, explorant l’éventuelle intimité du lien qui relie organique et mécanique.

Satelliten
Satelliten

C’est le moment de s’éloigner un peu de notre sol pour décoller vers les hautes sphères de notre planète et ses habitants volants. Satelliten s’intéresse au trajet des satellites, le confrontant au plan papier, support devenu presque archaïque. Ici la machine produit des données, les récolte, les traduit. Ce faisant, elle réécrit ce que la main a pu produire précédemment.

Le projet, au travers d’un robot dessinateur équipé d’un GPS, rend visible à l’œil le tracé de ces objets lointains. Il ouvre une fenêtre sur leurs trajets, les superpose au plan ; ce dernier se retrouve plus ou moins vite recouvert de lignes croisées. A la fin ne demeure qu’un carré noir, témoin d’une présence et d’un mouvement perpétuels ne laissant aucune place à un plan immobile.

Flight Assembled Architecture
Flight Assembled Architecture

Autant une œuvre qu’une performance technique, Flight Assembled Architecture est une structure de 600 mètres de haut intégralement construite à l’aide de drones. Ce “village vertical” propose une nouvelle manière de penser l’architecture, inscrite dans une vision plus dynamique et radicale.

Pour plus de machines, venez à la Friche du 20 au 22 novembre participer à notre week-end arts et cultures numériques !
Vous trouverez des parcours commentés dans le festival et un accès libre et gratuit à toutes les expositions du site 😉