Cartes pour actions urbaines avec TOPOÏ

premières-map« Générateur de rencontres et agitateurs de paroles, leurs dispositifs d’actions urbaines vous proposent de partager vos subjectivités ».

Sur notre invitation, ils reviennent à Marseille après 10ans d’évolution de leur démarche non pas pour un diagnostic mais pour créer des outils évolutifs qui invitent et incitent chacun à représenter et donner à voir ses parcours, usages et pratiques de la ville au quotidien et du quartier de la belle de mai en particulier…au cœur ou à côté des transformations urbaines en cette fin d’année 2013.

Du 14 au 19 octobre, en partant du transistor comme d’un quartier général, nous allons arpenter les lieux, les places, les rues, les bancs, les évènements…avec un dispositif mobile de récolte et de création de données sur lequel tout le monde sera invité à écrire, participer, agir…

Nous ne nous arrêterons pas là car du 21 au 25 octobre le transistor sera scénographié comme une cartographie multimédia faite de toutes nos données représentées, croisées, confrontées…sous forme visuelle, physique, plastique et probablement sonore.

Ce projet a vocation à se pérenniser, se développer ensuite de manière auto-gérée sur le web…un espace forum rassemblant de la pensée et des expériences subjectives de l’urbanisme, de la création d’open data « par le bas » ou plutôt en rhizome sans hiérarchie de catégories socio-professionnelles ou de questions de légitimité.

 

cayolle citation cid